1804

1804 : quand Bonaparte faillit ne pas devenir Napoléon Ier
Le 21 août 1803, Georges Cadoudal, général en chef des Chouans, débarque clandestinement avec d’autres sur les côtes normandes. Son but : assassiner le Premier consul Bonaparte, faire tomber la république, installer Louis XVIII sur le trône de France. À ses côtés, un nombre important de contre-révolutionnaires issus de tous les milieux.
Parmi eux, Louis et Noël Ducorps, natifs de Saint-Piat, canton de Maintenon, département d’Eure et Loir…

C:\Users\Fatima\Documents\Saint-Piat\Frères Ducorps\Illustrations\Louis Ducorps shenandoahdavis.canalblog.com.jpg C:\Users\Fatima\Documents\Saint-Piat\Frères Ducorps\Illustrations\Noel Ducorps shenandoahdavis.canalblog.com.jpg

Louis, naît le 6 avril 1755 ; Noël le 9 février 1762. Tous deux sont fils de Pierre Du Corps [sic], vigneron à Saint-Piat, et Marie Drouët, originaire de Saint-Laurent-la-Gâtine. Louis suit d’abord les traces de son père comme vigneron avant de s’engager dans l’armée en 1778, au régiment de Penthièvre Infanterie, dirigé par Lambert du Rosay. Lorsque celui-ci émigre, en 1791, Louis part à Orléans s’occuper de ses biens. En 1796, on le retrouve comme lieutenant dans l’armée chouanne du Sancerrois, ce qui lui vaudra dix années de travaux forcés.
Quant à Noël, il exerce le métier de vigneron, à Saint-Piat, jusqu’en 1780 avant de partir exercer comme jardinier près d’Orléans, puis à Aumale. Plus tard, il entre également dans l’armée.

C:\Users\Fatima\Documents\Saint-Piat\Frères Ducorps\Illustrations\Icono wikipedia, article cadoudal\Escalade de Biville, par Polignac.JPG En 1803, tout est prêt pour l’assassinat du Premier consul. Les conjurés débarqueront de navires anglais sur la côte normande, au pied des falaises de Biville (Seine-Maritime), où ils seront attendus par des partisans cachés par des sympathisants puis dirigés sur Paris pour éliminer le Premier consul.
C’est sans compter sur la vigilance des services de Bonaparte. Le 27 mai 1804, la conspiration est jugée par le tribunal criminel spécial de la Seine.

Nous en avons retrouvé les procès-verbaux ainsi que les interrogatoires des protagonistes, dont ceux de Louis et Noël…

Pour en savoir plus la brochure n°25, “1804 : quand Bonaparte faillit ne pas devenir Napoléon” Ier, est disponible à la boulangerie et sur le site.