Le moulin de Dionval

La petite histoire du Moulin de Dionval a commencé en 1816.
Un rapport des Ponts et Chaussées sur la pétition (demande) du sieur François Madeleine va être le début d’une longue procédure d’autorisation. Dans les archives d’état civil, il existe plusieurs Madeleine (orthographié parfois Madelaine) portant chacun plusieurs prénoms dont celui de François, mais il difficile de savoir lequel était propriétaire à Saint-Piat.

« Le sieur François Madeleine demeurant au moulin à Pont d’Arleville, commune de Bailleau-sous-Gallardon expose dans la pétition, en date du 30 avril dernier, qu’en qualité de propriétaire de terrain sur le bord de la rivière d’Eure près du hameau de Dionval, commune de St-Piat, il désire faire bâtir, à ce point, un moulin à farine mu par une seule roue. Il demande qu’à cet effet visite soit faite des lieux. » …
Nous pouvons voir sur le cadastre du hameau de Bailleau-sous-Gallardon, la rue du Moulin et un bâtiment construit sur un bras de la rivière.

Extrait de cadastre 2007, ancien hameau de Dionval

31 janvier 1821
L’ordonnance du Roi autorise officiellement le sieur Madeleine à construire son moulin à Dionval.
Les différents articles précisent les instructions pour sa réalisation et son règlement.

(Archives départementales d’Eure-et-Loir)

Plus d’informations dans la brochure n°18, “Le moulin de Dionval”, disponible à la boulangerie ou à commander sur le site  .